Montpellier le 14 septembre 2020,

Chère déesse Ninkasi, on l’a fait !
Si tu savais comme on est heureux et fiers d’avoir pu organiser un festival malgré toutes les contraintes actuelles. Tu sais mieux que personne que pour nous, il est essentiel de continuer à célébrer la vie, l’amour, et le houblon quoiqu’il arrive…
Et bien, la semaine dernière, on a pu se réunir autour de breuvages extraordinaires, sur plus de trente événements, dans plusieurs lieux différents avec des personnes merveilleuses qui forment cet incroyable univers de la craft beer.
Nous sommes comblés ! Bon certes, on n’a pas pu danser. Tu te rends compte, c’est interdit… Il n’y a pas eu non plus de brewfights ni de grosses galoches entre brasseurs cette année (je ne sais pas si c’est une bonne chose ou non, hi hi), pas d’after torride non plus… mais des rencontres, des échanges, ça il y en a eu, et malgré les masques on pouvait voir les yeux plissés par des sourires, et on a entendu des rires qu’aucun bout de tissu ne saurait stopper, heureusement.
Cette année, pour la quatrième consécutive, on a été nombreux à bosser pour rendre tout ça possible. Jordi a coordonné toute l’organisation et géré les aléas du direct. Antoine et Tom ont tout fait pour faire venir les brasseurs des quatre coins du monde (sacré casse-tête aujourd’hui !).

Quand on nous a annoncés qu’on ne pouvait pas faire le Grand Final à Tropisme, on a dû aller chercher Antoine : il entamait une grève de la faim devant la préfecture ! Finalement, il a pris les choses en main et a ré-organisé un Grand Final en un tour de bras : 75 pressions en simultané dans toute la ville, tu imagines ! Justine s’occupe, comme depuis le début, de toute la communication, c’est grâce à elle et l’aide de Cristobal et Mégane que tu as pu suivre nos aventures de loin comme si tu y étais. Joan, lui, a été en lien avec tous les partenaires et sponsors sans qui le festival ne pourrait avoir lieu.As-tu vu l’affiche cette année ? Elle est sacrément chouette, c’est Alice Mzl qui l’a faite, tu as reconnu les cousines les 3 grâces dessus. Et puis avec tout ça, on a échangé et travaillé avec tous les lieux partenaires qui font de cette semaine un festival de passionnés, intense et houblonné. On a assisté à un sacré battle East Coast vs West Coast entre les brasseurs locaux. Montpellier est vraiment bien lotie pour la bière artisanale, on a de la chance ! D’ailleurs, il faudrait que je te présente des brasseurs à l’occasion. Peut-être que l’un d’entre eux te plairait, qui sait ?
Le public – quant à lui – a été extraordinaire tu sais : ils nous ont soutenus, encouragés, malgré les changements de programmation de dernière minute et les annulations dues au contexte actuel.
Voilà, tu sais tout. J’espère avoir pu te transmettre un peu des endorphines qui me traversent encore après tout cela ! Je t’embrasse, je sais que tu étais avec nous en pensée.L’an prochain, essaye de réserver les dates pour venir (on te les communique très bientôt).
Ton Beer Love Fest préféré – Cœur avec les doigts